Déco Wax

Il y a peu, une amie m’a sollicitée pour réaliser quelques accessoires pour son mariage franco-africain. Elle m’a fourni la wax ainsi que la liste précise de ses envies/besoins.

Tout d’abord une pochette en wax fleurs de mariage suivant le patron d’une autre « pochette » de costume.

Pour cet accessoire, rien de complexe: j’ai reporté le dessin de la pochette, rajouté un centimètre de marge tout autour, coupé en double et entoilé.

Sa seconde demande consistait en des banderoles au tissu mélangé. La première de 2,5m, la seconde de 5m.

J’ai acheté la bonne longueur de biais et suis partie sur la découpe de mes triangles (20cm de large).

On coupe en double, on crante, on retourne puis on repasse.

Une fois tous les triangles formés, j’ai saisi mon biais.

En m’aidant de la réglette imprimée sur le corps de ma machine, j’ai laissé 20cm, puis posé mon premier triangle, puis laissé 20cm et ainsi de suite jusqu’au bout.

Coupez les petits fils au fur et à mesure (ils se verront on « repliage »).

Ensuite, on réalise un rentré avec la première extrémité du biais.

On épingle, on repasse avant de surpiquer sur toute la longueur.

Le résultat est vraiment joli et très festif!

La troisième demande était un chemin de table de 52cm sur 125.

Il s’agissait seulement, une fois le tissu coupé, de le border de biais sur tous ses côtés.

Je me suis alors dit que je ne vous avais jamais montré comment réaliser des « coins » propres avec un biais!

Qu’à cela ne tienne, voici un petit tuto en photos!

On commence par couper l’extrémité du biais en diagonale (le raccord final sera plus joli).

On pose le biais en cousant dans le premier pli, en en laissant libres les deux premiers centimètres (pour le raccord final).

Lorsqu’on arrive près du premier coin, on s’arrête. On mesure la largeur du biais (pli-bord). Dans mon cas, 12mm.

On reporte cette mesure sur le pli et on la marque avec un point discret.

On poursuit la couture jusqu’à la marque et on fait un point d’arrêt.

Ensuite, on fait de l’origami!

On replie le biais en diagonale sur une ligne « coin »-« point d’arrêt ».

On replie alors la bande de biais le long du côté suivant.

On repère où les bandes se croisent et on reprend la couture à partir de là.

On réitère sur tous les côtés.

Lorsque l’on est tout près du raccord, on stoppe.

On superpose les bandes de biais et on pique en diagonale.

On écrase le pli.

On termine sa ligne de point.

Vient ensuite l’étape délicate du « repliage ».

On rabat le biais sur l’autre face du tissu, à cheval.

On surpique jusqu’à être assez près de l’angle (attention, prenez de la marge pour pouvoir réaliser votre pliage correctement).

On utilise ses ongles pour rabattre proprement les bords de biais par-dessus l’angle.

On s’assure que c’est joli des deux côtés avant de repasser puis de surpiquer.

Le travail final est propre et esthétique!

About the author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :