Créer un décor d’anniversaire kawaii!

Covid oblige, nous avions décidé d’accueillir les invités essentiellement à l’extérieur. Pour cela, différents « espaces » ont été créés.

A l’entrée, les convives étaient accueillis par une banderole en tissu:

Pour la réaliser, rien de plus simple!

Couper en double des triangles du format souhaité (j’ai coupé neuf paires de triangles).

Réalisez des yeux en appliqué, en coupant des ovales dans du coton.

Cousez les triangles endroit contre endroit de chaque côté des deux pointes. Crantez et retournez; repassez avec soin.

Vous pouvez surpiquer les bords après repassage

Une fois tous vos triangles réalisés, les épingler (côté bord ouvert) sur une bande de tissu, en les espaçant de quelques centimètres.

Cousez les triangles à la bande.

Repliez la bande et fixez la avec une ligne de point, comme avec un biais.

Ne vous reste plus qu’à dessiner les prunelles des yeux…

… puis à accrochez votre banderole!

Une fois passés sous la banderole, les invités suivaient un chemin de « glands kawaii »:

Sur la plage, quelques jours avant la date, ma petite avait trouvé toute une poignée de glands assez massifs, avec leur chapeau. En clin d’oeil à Totoro, je les ai dorés, puis peints et vernis…

En suivant le chemin de glands, les invités découvraient les trois hôtesses geisha sur leur banc, environnées de bulles soufflées (tous les costumes seront présentés dans un prochain billet).

Derrière elles, quelques personnages de Miyazaki:

Pour réaliser la grande « peluche » de Totoro et le petit chibi blanc, je suis partie sans patron, avec des chutes de tissu recyclés:

Le chibi blanc est réalisé dans un rideau type voilage. J’ai posé des yeux en appliqué et créé des griffes en utilisant un morceau de jupe en suédine.

Il est bourré avec du kapok.

Le totoro est coupé dans un rideau gris, une taie d’oreiller (parties blanches) et un morceau de robe en tissu « effet cuir ».

J’ai commencé par couper mes pièces:

J’ai réalisé les dents en cousant en ligne droite, à une largeur de pied presseur.

J’ai appliqué les différents éléments (bouche, nez, yeux, moustaches et griffes).

J’ai cousu en appliqué les triangles du ventre avant de piquer le ventre blanc sur le corps gris.

J’ai positionné et cousu les oreilles et les bras.

Ensuite, on coud endroit contre endroit les deux silhouettes en laissant une grande ouverture en bas.

Ici vous voyez l’angle du bras qu’il faudra bien cranter.

Avant de retourner, on coud les angles du bas en diagonale avant de couper l’excédent (ainsi Totoro tient debout tout seul).

On bourre Totoro de kapok, en commençant par les oreilles et les bras.

On referme avec quelques points.

Après « l’accueil », les invités étaient conduits par une hôtesse geisha jusqu’au photobooth. Pour info, la location d’une boîte à photo côte environ 400 euros. Avec un peu d’huile de coude et quelques accessoires, vous pouvez réaliser un espace photo à moindre coût.

Nous avons donc tendu différents voilages sur notre corde à linge puis suspendu un cadre redécoré au masking tape.

Près de la table à apéro, nous avons suspendu des carpes « manches à air ».

J’ai confectionné les miennes en créant mon patron.

Confectionner une carpe prend à peu prêt trente minutes:

On coupe le corps deux fois, deux fois la nageoire dorsale et quatre fois les nageoires ventrales.

On commence par coudre les nageoires.

On réalise les yeux en appliqué.

On pose les nageoires sur l’une des faces de la carpe.

On coud les deux demi-carpes par le dos.

On réalise un ourlet pour la bouche dans lequel on glisse un morceau de baleine ou (comme moi) de fil métallique plat, ainsi de le ruban pour accrocher la carpe.

On pose les rubans sur la queue avant de rabattre le bord à l’intérieur de la carpe.

On réalise la dernière couture (le ventre de la carpe).

On retourne.

Au milieu des carpes, Ponyo saute avec ses sœurs…

Pour habiller le portique des enfants, j’ai accroché des ballons remplis à l’hélium et suspendu des éléments célestes kawaii.

Un arc-en-ciel, un nuage et une étoile filante!

Voici le tuto pour réaliser ces petites suspensions:

L’arc-en-ciel:

Commencez par couper en miroir quatre arcs de couleurs assorties:

Posez en appliqué les yeux et (éventuellement) les joues.

Brodez une petite bouche.

Sur la face avant, associez -en épinglant bien- le plus petit arc au suivant.

Crantez et repassez les marges de couture vers le haut.

Faites de même pour chaque arc.

Procédez de manière identique pour le dos.

Épinglez les deux faces de l’arc-en-ciel, endroit contre endroit, et cousez trois côtés: le dessous, le dessus et le bas d’une des branches.

Vous n’oublierez pas de glisser deux rubans au sommet de l’arc-en-ciel si vous souhaitez l’accrocher ensuite.

Retournez et repassez.

Épinglez le long de chaque arc, au toucher, afin que le léger volume des marges soit bien en face.

Surpiquez en partant du bord ouvert, en laissant 2cm sans points, vers le bord fermé.

Bourrez de kapok ou de ouatine, en poussant délicatement la garniture, par petit bout, avec un crayon. Commencez par le boudin extérieur.

Faites de même pour les trois autres boudins.

Repliez les bords ouverts vers l’intérieur, repassez et refermez à la main si vous le pouvez.

Pour le petit point dans les yeux, j’ai utilisé du vernis à ongles argenté…

Le nuage:

Simplissime!

Une fois les appliqués posés, coupez des rubans assortis et épinglez-les sur le bord inférieur de l’avant du nuage:

Cousez tout le tour du nuage sauf une fente de cinq centimètres.

Crantez les creux et les arrondis pour avoir de jolis volumes. Retournez et repassez.

Bourrez de kapok en commençant par les arrondis.

Refermez la fente.

Passons à présent à:

L’étoile filante!

On commence par la traîne: on assemble deux coupons de doré endroit contre endroit, en laissant ouverte la partie pincée du tube.

On retourne, on repasse et on surpique le pourtour.

On trace avec une ligne de points les « filaments ».

On applique le visage de l’étoile.

On coud l’avant et le dos de l’étoile en laissant le bas ouvert.

On crante, on retourne, on repasse.

On bourre de kapok puis on glisse la partie étroite de la traîne dans le bas de l’étoile dont on replie les bords ouverts vers l’intérieur.

On épingle et on pique.

Plus loin, un espace cosy pour bavarder et siroter les cocktails:

Des coussins de chaise (Noz), des poufs gonflables (Action) et des plaids-futon fabriqués maison.

Le principe est simple: cousez deux grands rectangles, endroit contre endroit en laissant une ouverture de 20cm.

Retournez.

Formez des boudins avec de la polaire, de la largeur du plaid. Poussez les boudins au fond et surpiquez juste après.

Arrivés près de la fente, glissez un dernier boudin avant de refermer l’ouverture.

Testé et approuvé par Croquette et grosse Louloute.

Éparpillés sur les couvertures, des coussins de notre maison et d’autres fait main.

Au centre de l’espace cosy, une table basse avec des veilleuses enfantines… et au dessus, attachées à la structure, des lampions en papier.

Autre espace, toujours en utilisant de la récup et les outils de Monsieur Citrouille: les lampions en boite de conserve.

Quelques trous aléatoires ou suivant une silhouette pré dessinée.

Du fil de pêche et une bougie Led…

Et le tour est joué!

Afin de valoriser la piscine avant de la remiser pour l’hiver, mes petites mains ont confectionné des fleurs de sakura avec des ballons et des feutres à alcool. (Image trouvée sur Pinterest).

On gonfle les ballons, on les attache ensemble par la queue et on les laisse flotter.

Nous y avons ajouté des ballons gonflables très kawaii et une méduse à lumière stromboscopique.

J’ai déjà évoqué le bar, la tablée et l’espace bonbons, je n’y reviens donc pas. Demain, je vous propose un point sur les costumes avant d’aborder l’aspect culinaire de la soirée…

About the author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :