Tunique tzigane

Là, vous allez voir, je me suis lâchée au niveau des fioritures et du mélange des imprimés! Je vous l’ai dit, cet ouvrage libère l’esprit folk qui dort en vous!

Pour la mise en œuvre, nous sommes face à une tunique sans manches, avec une partie corps raccourcie de 20 cm et une bande froncée plus large que le bas du jupon.

Sur la partie du buste, on commence par poser une bande de coton sous laquelle on aura inséré un passepoil ou une ligne de dentelle.

On surpique cette bande avant de construire la doublure du buste.

On ourle les « dessous de bras » de la partie corps.

Comme j’avais décidé d’ouvrir davantage la tunique (passage de la – grosse- tête de Croquette un peu juste), j’ai créé une fente.

Un rectangle de coton, surjeté et légèrement plus long de la fente est épinglée, endroit contre endroit.

On surpique autour du trait de fente.

On coupe et on incise les diagonales jusqu’à 1mm des points.

On retourne, on repasse et on surpique.

(une autre méthode demain pour le même objectif).

On associe les pans du buste (agrémentés de dentelle ou de passepoil) au corps de la tunique, froncée.

On surjette le bas du corps et on insère une fioriture. Si vous souhaitez associer comme moi passepoil et dentelle, procédez de la manière suivante:

  1. On pose le passepoil en enlevant la corde au bout du tube.

2. On pose la dentelle avec la position la plus à gauche de l’aiguille, au ras du bourrelet du passepoil.

On fronce alors la dernière bande que l’on pose sur le bas du corps.

On termine par l’ourlet du bas et la pose des boutons.

Allez, demain, pour le feu d’artifice final, une dernière « modification » du patron unique!

About the author

Commentaires

  1. Je n’ai qu’un mot MAGNIFIQUE ! J’adore le devant avec les gros boutons et la dentelle. Osez dentelles noire et blanche car oui ça claque un max ! Cela dit je n’aurais jamais oser personnellement et cela aurait été dommage…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :