Accessoires enfants Livres, revues, PDF Recyclage Tutoriel Vêtements enfants

La cape Masami

Source: Couture Origami de Céline Girardeau

Un best off cette capounette!

Un peu technique (on s’en serait douté), mais réalisable avec du temps (compter une bonne matinée) et de l’organisation (vous serez par exemple invité à consulter la page technique de la poche passepoilée et celle des pattes de boutonnage).

On commence par créer les poches passepoilées.

On surfile deux rectangles de coton contrastant que l’on place, endroit contre endroit, à l’emplacement marqué par le patron.

On pique une bande reconnaissable à des pointillés sur la pièce.

On entaille cette bande selon un modèle précis (je conseille de bons ciseaux aiguisés pour cette étape).

On fait entrer le coton à l’intérieur du vêtement par la fente et on repasse.

Ensuite, on replie les côtés longs du coton jusqu’au centre de la fente. Les deux bandes pliées doivent se toucher. On repasse, on épingle et on fixe.

Poches passepoilées, ok!

On crée ensuite les pattes de boutonnage que l’on vient fixer sur les hauts de l’avant et du dos.

On assemble l’avant au dos et on remonte la piqure jusqu’à déborder d’1cm sur la patte de boutonnage.

Pour le col, cousez l’avant à sa doublure et surpiquez.

C’est lors de cette étape que j’ai créé mes trois boutonnières de chaque côté. Plus facile qu’une fois tout le vêtement assemblé.

On peut également créer le carré origami que l’on viendra surpiquer sur le col.

Je n’ai pas du tout procédé comme la fiche technique le suggère et suis allée au plus simple: deux carré de coton assemblés puis pliés au fer pour former le modèle.

On pensera:

  1. à fixer les pointes à la main avec du fil et une aiguille.
  2. à placer le carré de sorte qu’il ne soit pas trop près des marges de couture.

On réalise la partie dos du col.

Puis l’on vient poser les cols « à cheval » qui à l’avant, qui à l’arrière.

On pose les six petits boutons, la bande de biais en bas de la cape et cette merveille est prête à être portée!

Pour info: la matière première est un lainage prune de mon stock (Emmaüs) et les petites pièces contrastantes sont piochées dans mon tiroir à merveilles (Petit Pan).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.