La tunique à encolure carrée

Je suis vraiment toute émue de commencer cette série avec la présentation d’un des modèles phares de l’ouvrage d’Astrid Le Provost:

Pour moi, il y a dix ans de cela, poser correctement la parmenture externe de cette tunique relevait de la science fiction. Comme je l’ai expliqué hier, ce livre propose des pas à pas très brefs…

Source: Les Intemporels pour enfants Astrid Le Provost

En outre, la créatrice part du principe que vos bases en couture sont solides et vos réflexes bien ancrés (le fer à repasser, par exemple ou la manière de coucher les coutures, de cranter les angles, etc.) Je vais tenter aujourd’hui de vous détailler les étapes en images.

On commence par assembler l’avant et le dos par les épaules. On crante, on surjette et on couche les coutures (au fer) vers le dos.

On repasse les parmentures que l’on assemble également par les épaules. On crante/ repasse/ couche les coutures.

On pose ensuite la parmenture sur l’encolure, (endroit de la parmenture contre envers de la tunique). On épingle en s’assurant que tous les angles coïncident.

On assemble.

On crante les angles jusqu’à 1mm des points.

On retourne la parmenture sur l’endroit de la tunique en marquant bien les angles. On repasse.

On épingle la parmenture en faisant rentrer le bord de 5mm. On repasse.

On surpique à 2mm tout autour.

Ensuite on pose les manches. On surpique.

On réalise la couture latérale d’une traite, du poignet au bas du vêtement. On crante (notamment sous l’aisselle. On surjette.

Pour les finitions:

L’encolure étant assez large, je n’ai pas posé la patte polo.

J’ai remplacé les ourlets de poignet et de bas par une bande de tissu assorti que j’ai posé comme un ourlet rapporté.

Voilà! C’était mon premier hommage à l’ouvrage d’Astrid Le Provost.

Quant au patron de jeudi, je suis certaine que vous devinez duquel il s’agit… on l’a tous cousu à l’époque!

About the author

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :