Alula, alélouïa!

Dans la vie, on prend des petites revanches sur soi-même, et ça fait du bien!

Il y a quelques années, j’avais buté sur la patron de cette robe made in Grain de couture.

Pourquoi? La petite ne dormait pas depuis des mois, j’enchaînais les remplacements d’un bout de l’académie à l’autre, j’avais des créneaux couture très réduits… Bref, j’avais jeté l’éponge.

Ce week-end, j’ai feuilleté de nouveau le très beau livre de cette créatrice et j’ai eu envie de retenter.

Allez savoir pourquoi, tout est allé comme sur des roulettes!

On commence par créer le col: deux rectangles de tissu dans lesquels on insère un carré de coton contrastant (dans mon cas du biais plié et surpiqué). On coud sur trois côtés et on repasse.

Ensuite, on crée trois plis creux dans l’avant et on pique à deux millimètres pour fixer.

On place avec soin la parmenture de la fente du dos et insérant au passage des élastiques ronds dans les « pointes » de la goutte.

Quelques petits conseils:

  • Surjeter et repassez avec soin avant de faire coïncider les courbes.
  • Faites un nœud dans l’élastique avant de coudre, il glissera moins!
  • Crantez les creux et dégarnissez les pointes.

Il ne vous reste plus qu’à repasser une fois retourné et à surpiquer!

On coud alors par les épaules l’avant et le dos.

On coud les côtés et on pose un biais rapporté sur le tour des bras.

La dernière étape à ne pas louper est la pose du col:

On pose le bas du col sur l’encolure avant, envers de la robe contre endroit du col.

Rabattre le col sur l’avant de la robe et poser quelques points sur les angles pour fixer le tout.

Pour les finitions: un ourlet à la surjeteuse pour le bas…

… et des gros boutons!


Une réflexion sur “Alula, alélouïa!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.