Blouse coton

J’ai une grande passion pour les tuniques, qu’elles soient à destination des enfants ou des adultes. Je leur trouve des avantages sans nombre: féminité, fluidité, sobriété, confort… De mon point de vue, la tunique est LE basique.

Pour cet article, je voulais vous présenter la blouse coton de Anne Kerdilès.

D’abord, parce qu’elle se marie aussi bien avec un coton classique qu’avec des tissus plus fluides et souples.

Ensuite parce qu’elle est chic et facile à porter.

Enfin, parce qu’elle ne nécessite pas des heures de couture ni des compétences particulières.

On commence par créer le col: un avant coupé au pli, deux arrières.

On les monte endroit contre endroit et on fait de même pour la doublure du col.

Note: dans la version bleue, j’ai conservé la longueur du col prévue.

Dans la version jaune, j’ai raccourci la partie arrière. Le vêtement est donc plus ajusté.

On coud les pinces des manches.

On crée un ourlet sur les deux parties dos.

Ensuite, comme c’est un haut de type raglan, on coud: dos-manche-avant-manche-dos.

On réalise la couture de côté.

On pose des fils de fronce pour que le col et l’encolure coïncident.

Pour le placement du col, deux méthodes:

  1. En une fois:

On place soigneusement le col, endroit contre l’endroit de l’encolure.

On coud, on crante, on surpique éventuellement.

2. En deux fois:

On coud d’abord l’un des endroits du col contre l’envers de l’encolure.

On retourne le col sur le devant du vêtement.

On replie le bord à cru qu’on fait glisser dessous, comme pour un mini ourlet. On s’arrange pour se situer quelques millimètres plus bas que la première couture.

On surpique à un millimètre.

On réalise les ourlets de manche et du bas de la blouse.

Au choix, posez des pressions ou créez des boutonnières.

Voilà un joli haut pratique et confortable, aussi joli avec une jupe qu’un jean.

3 Comments

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.