Trousses plates

Premier épisode d’une série consacrée (c’est la saison), aux trousses à crayons.

Pour ce billet, j’ai choisi d’évoquer avec vous les « trousses plates », avec des tutoriels du plus simple au plus élaboré.

Pour réaliser une trousse plate, vous avez besoin d’un gabarit.

Le mien est un rectangle dont les dimensions sont indiquées ci-dessous.

Tous les modèles de ce post sont réalisés avec ce gabarit.

Modèle n°1: Trousse plate « de base »:

C’est le modèle le plus simple à coudre. Vous aurez besoin de deux rectangles et d’une fermeture éclair (en plastique afin de la raccourcir au besoin).

On coud, avec le pied à zip, la fermeture éclair endroit contre l’endroit d’un des rectangles (longueur et non largeur).

On surpique cette couture.

On répète l’opération avec l’autre côté du zip et l’autre rectangle.

On fait bien coïncider les deux parties de la trousse, endroit contre endroit. On ouvre le zip et on coud tous les bords.

On crante et on retourne par le zip ouvert.

Votre première trousse est terminée.

Ce modèle comporte néanmoins des aspects qui sentent l’ouvrage basique: notamment les angles de la fermeture qui demanderaient davantage de sophistication.

D’où…

Modèle n°2: La trousse plate avec des angles nets.

Pour ce modèle, en plus des matériaux précédents, vous aurez besoin d’un peu de biais (légèrement plus large que le zip, c’est mieux).

On commence par poser le biais sur chacun des bords du zip. Endroit contre endroit. On surpique.

Ensuite, on reprend les mêmes étapes que dans la trousse plate de base.

Le résultat fait déjà plus « propre » et vous pouvez jouer avec les contrastes.

Mais cette trousse manque légèrement de pep’s… Alors passons au:

Modèle n°3: la trousse plate au zip passepoilé.

On rajoute à notre liste de fournitures un passepoil.

On commence par poser le biais aux extrémités du zip.

Ensuite, on coud le passepoil sur les bords de chaque rectangle.

On pose le zip comme expliqué précédemment, mais en cousant un millimètre plus à gauche que la première ligne de points. Attention, on ne surpique pas.

Ensuite, les étapes sont les mêmes.

On obtient une trousse plate « propre » avec un petit liseré qui fait le « plus ».

Autre manière d’agrémenter une trousse plate:

Modèle n°4: Trousse plate et ses petites poches:

Idéales pour ranger la gomme ou le taille crayon par exemple. On peut y ajouter un scratch ou une pression selon l’envie.

Pour le matériel: le zip et son biais, trois rectangles identiques.

On commence par créer les petites poches. Pour cela, on replie un des rectangles, envers contre envers, et on le pose en bas d’un second rectangle.

On fixe ces poches à un millimètre du bord.

On marque la limite des deux poches avec une surpiqure perpendiculaire.

Ensuite, on reprend au modèle n°2.

Ces deux derniers modèles sont jolis de l’extérieur, mais si l’on ouvre la trousse, l’intérieur donne l’impression d’un ouvrage « pas fini ». Une seule solution: créer des doublures. Oui, mais comment? Suivez le pas à pas du:

Modèle n°5: la trousse plate doublée, ouverture vers le haut.

Pour cette version, vous aurez besoin, outre le zip et le biais, de deux rectangles pour l’extérieur et de deux rectangles pour la doublure. J’en profiterai pour vous montrer comment poser un appliqué simple pour enjoliver votre travail:

Si vous souhaitez créer un appliqué, commencez par là!

Entoilez une chute de tissu.

Créer votre forme et découpez-la.

Cousez ses pourtours au point bourdon et recoupez les bords s’ils dépassent un peu, au ras des fils.

Ensuite, voilà le déroulé:

Une fois votre zip prolongé de biais, cousez un extérieur, endroit contre endroit le long du zip.

Posez ensuite votre doublure endroit contre l’endroit de l’extérieur que vous venez de piquer. Longez la ligne de points le long du zip, un millimètre plus à gauche.

Reproduisez la même opération avec la seconde bande du zip et les deux autres rectangles.

Ensuite,

  • Ouvrez le zip
  • Repliez les extérieurs l’un sur l’autre, endroit contre endroit; les doublures l’une sur l’autre, endroit contre endroit.
  • Épinglez
  • Faite une couture sur tout le tour de l’ouvrage en laissant une fente de 4cms en bas de la doublure.
  • Crantez les angles avant de retourner toute la trousse par la fente. Vous attraperez les extérieurs par le zip ouvert.
  • Fermez la fente.

Et voilà une jolie trousse bien finie: aussi propre à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Mais que se passe-t-il lorsque l’on souhaite doubler une trousse dont la fermeture n’est pas en haut?

Voyez le:

Modèle n°6: La trousse plate doublée, fermeture centrée.

Bon, histoire de compliquer les choses, j’ai posé la fermeture dans le tiers supérieur, mais le principe est le même:

Vous aurez besoin de la même liste de matériaux que dans le modèle précédent.

Cependant, pour un extérieur et une doublure, on coupe les rectangles (en 2/2 ou en 1/3 au choix).

On pose du biais sur le zip, on pose les extérieurs et les doublures sur les bandes de la fermeture éclair. Jusque là rien ne change par rapport au modèle précédent.

Cependant, voilà comment poursuivre:

Cousez l’extérieur restant, bords longs contre bords longs, et endroit contre endroit.

Faites de même pour la doublure, en n’oubliant pas la fente du bas ni d’ouvrir le zip.

Ensuite, on replie en sandwich (4 couches), les extérieurs sur les doublures.

On pique ensemble les petites côtés.

On retourne par la fente et le zip et on referme la fente.

A partir de maintenant, vous êtes tout à fait capable de coudre n’importe quelle forme de trousse plate.

Seul bémol: les formes incurvées:

Pensez à cranter et à surpiquer les courbes, sans créer d’angle trop marqué…

Dans les prochains billets, nous aborderons les trousses double/ triple/ multipoches puis nous nous attaquerons aux trousses en volume.

A très vite!


2 réflexions sur “Trousses plates

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.