Cartable pour le CP

Le temps passe… ma dernière entre en primaire (petite larme).

L’été étant la période de l’année où je dispose du plus de temps de couture, j’ai profité d’une matinée calme pour réaliser un cartable pour le CP.

Les impératifs étaient les suivants:

  • Assez large pour accueillir des cahiers 24X32.
  • Imperméable à l’extérieur pour les ondées qui se succèderont durant des mois.
  • Imperméable AUSSI à l’intérieur afin d’éviter les drames de compote ou de feutre qui fuient.
  • Des bretelles confortables et réglables.
  • De petites poches pour la carte de cantine et tout le mini bazar d’un enfant.

Les envies de Croquette: « un dinosaure! »

Pour ce projet, j’ai tout dessiné moi-même.

La matière première vient de chez Buttinette (coton enduit à pois, tissu enduit pour extérieur à fleurs, sangle de 40mm, larges clips).

Pour le montage: des aiguilles pour le cuir!

J’ai commencé par créer la mini poche pour la carte de cantine, qui se coud entre l’intérieur dos et l’intérieur rabat.

On coupe deux petits rectangles
On coud un rectangle, endroit contre endroit, sur le haut du dos
On fait de même sur le bas du rabat
On coud le bas du rabat au haut dos en suivant les bords de poche

Ensuite, j’ai posé une poche plaquée à « soufflets ». Rien de plus simple: on pose un élastique en haut avant de replier et de surpiquer le tissu.

Ensuite, on crée deux petits plis en bas de la poche, ce qui donne le soufflet.

On pique.

Le reste de la doublure est rapide à monter: un fond, deux bandes de côtés, un avant. C’est lors de cet assemblage que j’ai inséré l’étiquette pour le nom de Croquette. On assemble le tout et on passe à l’extérieur.

Montage du fond. N’hésitez pas à surpiquer.
Montage des côtés: crantez bien les angles.

Pour l’extérieur, un peu plus de boulot:

A l’avant, deux poches doublées et plaquées.

On coud endroit contre endroit sur trois côtés. On retourne.
On surpique
Un angle net et « plat » grâce au crantage
Placement des poches. Symétrie de rigueur. Attention à laisser les marges de couture sur les côtés
Surpiquez et créez des points de renfort.

Sur ce genre de tissu, pensez à bien cranter vos angles et à surpiquer largement: un cartable est TOUJOURS malmené!

On passe ensuite aux rabats de poche:

Deux demi-lunes, cousues endroit contre endroit, surpiquées et surjetées pour la partie qui sera cachée.

Ensuite on place les rabats vers le haut, endroit contre endroit, au ras des poches. On pique.

Puis on les abaisse et on surpique.

Les poches, c’est fait! Passons aux bretelles et aux sangles.

Les bretelles
Les sangles

On commence par poser les sangles du bas. Prenez vos mesures avec soin.

J’ai choisi de la sangle pour sac, d’un coloris flashy, en 40mm de large.

On glisse chaque sangle dans la partie femelle du clips (attention, les clips ont un sens, vérifiez avant de coudre.)

On pique et on renforce avec des points costauds.

Inutile à ce stade de poser les sangles du haut: vous ne pourrez le faire correctement qu’une fois l’extérieur entièrement monté.

Pour les bretelles: deux bandes assez larges que l’on coud endroit contre endroit avant de les bourrer de ouatine.

On pensera à glisser dans les extrémités une boucle de réglage (attention, une fois encore il y a un sens!). Cette boucle est montée sur un tube de tissu plié sur lui même.

Les deux tubes
On passe le tube autour de la boucle avant de le coudre dans la bretelle

Pour placer avec soin les bretelles, testez sur l’enfant. N’oubliez pas qu’une bonne partie de l’année, le petit portera un manteau!

Les bretelles du bas sont placées davantage sur les côtés. On les pose lorsque l’on monte le dos du sac et le fond.

Pensez qu’elles doivent pouvoir se glisser dans la boucle de réglage.

Ensuite, on monte les côtés du sac et le rabat.

Les extérieurs sont presque finis. Ne restent plus que les sangles du haut. Pour calculer la juste longueur, je vous conseille de bourrer le sac avec du papier afin de le gonfler. Ainsi, vous pouvez repérer l’emplacement et déterminer la longueur. Une erreur classique c’est de monter les sangles sur du plat, en non du volume. Le cartable ne pourra pas se refermer!

Ne vous restent plus que deux étapes: la première consiste à coudre la doublure et l’extérieur. On enfile les deux « sacs » l’un dans l’autre, endroit contre endroit, et on pique.

On retourne et on surpique.

Puis l’on crée la poignée: un tube rempli de ouatine qui se coud en prenant les deux couches de tissu.

Voilà! le cartable est terminé. Croquette est très fière…

… mais il reste un peu de temps avant de l’étrenner!


4 réflexions sur “Cartable pour le CP

    1. Merci 😊. C’est une machine assez costaud en effet, mais c’est possible avec un appareil standard: des aiguilles pour le cuir, du tissu enduit pas trop épais et surtout une bonne gestion des épaisseurs. En ouvrant les coutures, en crantant, c’est à la portée de chaque machine.

      1. ok merci des conseils ! dis moi est-ce que tu peux techniquement commenter sur mon blog car ma maman m’a fait remarqué qu’elle n’y arrivait pas ?!? je me demande si c’est pour tout le monde pareil, si le soucis vient de mon blog…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.