Tunique ravissante

L’objectif premier d’un troc et puces, bien évidemment, c’est d’écouler ce qu’on a laborieusement étiqueté, porté et exposé…

Mais, ne nous cachons pas la face, souvent on repart avec davantage que lorsque l’on est arrivé…

Il y a peu, lors d’un troc mémorable, j’ai déniché quelques livres de couture qui manquaient à ma collection, dont le très beau « Céations à coudre pour l’été », de Nadège Saladini (créatrice de Her Little World).

Depuis, je l’avais maintes fois feuilleté sans passer au traçage.

C’est chose faite avec la « Ravissante », tunique à bretelles délicatement volantée.

Et je l’ai trouvée tellement jolie que je l’ai réalisée en double: une base de coton chiné à chaque fois avec une pointe de tissus actuels.

Pour monter ce modèle, vous devez tout d’abord assembler les côtés droit (devant + dos) et gauche (idem).

Ensuite, on fronce le haut d’une pièce trapézoïdale qui deviendra le joli volant de hanche.

Ce volant est ensuite cousu au bas des pièces de côté.

Après, on assemble les côtés au buste devant puis au dos.

La tunique est alors très large!

Pour réduire l’encolure, on commence par froncer le col avant.

On le recouvre d’un biais à cheval.

On fait de même pour le dos.

Ensuite, on pose un autre biais à cheval en partant de sous l’aisselle du vêtement et en repliant le biais en « bretelle » jusqu’à la longueur souhaitée.

C’est une opération assez fastidieuse mais qui vaut le temps qu’on lui consacre!

On réitère de l’autre côté.

Pour finir, un ourlet ou la pose d’un biais au bas de l’ouvrage.

Ravissant!


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.