Tunique intrépide

Cette tunique est juste… top! Elle vient de Her Little World.

intrépide (25)

IMG_7251

intrépide (23)

Bon, il faudra avoir un peu de bagage technique, de la patience et un bon fer à repasser, mais le résultat vaut le temps qu’on y consacre!

Je vous parlais du bagage technique… parce que vous aurez à réaliser une poche passepoilée, un col et des bandes de poignets rapportés ainsi… qu’une patte de boutonnage!

Pas de panique cependant, si ces étapes vous terrifient, dites vous que le pas à pas du patron est très bien fait, largement illustré et vraiment accessible.

Outre les lignes et le côté finitions impeccables, ce patron est également assez économique: si vous optez comme moi pour une base de coton recyclé et que vous gardez le joli tissu pour les éléments contrastants, vous en aurez pour moins de 3,50 euros (Ici: 2,60 de Liberty et 50 centimes de coton + boutons).

intrépide (16)

Je vous conseille d’être très minutieux dans le report des pièces, notamment en ce qui concerne les marges de couture et les marques de plis ou de placement de poche.

On commence par séparer l’avant (coupé au pli) de sa partie haute gauche.

Ensuite, on crée un « passepoil », ou plutôt une bande repliée que l’on plaque sur la ligne de coupe.

intrépide (27)

On repasse. Ensuite, on place la poche dont on associe les deux pans (et qui solidarise le haut et le reste de l’avant.

intrépide (28)

On repasse et on coupe le surplus de tissu à l’arrière avant de créer deux coutures de renfort verticales.

On surpique la poche.

Vient le moment tendu de la patte de boutonnage…

intrépide (17)

Je vous assure que si l’on a bien reporté les lignes de pli de la pièce et que l’on suit à la lettre les deux pages de montage, on arrive à un résultat propre. Attention, là encore, le fer à repasser est de mise!

img_7230.jpg

img_7231.jpg

intrépide (19)

L’avant est presque terminé: il reste seulement à créer les boutonnières (et là on sert les fesses, car si vous vous loupez, toute la patte de boutonnage est à refaire…)

IMG_7235

IMG_7236

Au dos, on crée des plis que l’on fixe au fer à repasser et avec quelques points.

IMG_7237

intrépide (1)intrépide (29)

On coud l’avant et l’arrière par la couture d’épaules.

IMG_7238

Vient ensuite la délicate étape du col. On assemble les parties avant et dos ensemble – on repasse – en on associe la doublure à la partie extérieure.

IMG_7239IMG_7240IMG_7241IMG_7242

intrépide (26)intrépide (13)

Personnellement, c’est l’étape qui m’a demandé le plus de temps et de minutie… le moindre écart se voit immédiatement et donne un aspect brouillon à la tunique.

On pose ensuite les manches (rien de spécifique à signaler: elles sont assez larges, ce qui permet une bonne aisance).

intrépide (22)intrépide (2)

Une fois les manches posées et la couture de côté finie, on crée les bracelets de manche.

intrépide (18)

Je vous conseille de les monter et surjeter proprement. Ainsi, au moment de l’assemblage (deux plis plats sont prévus), vous gagnez du temps.

Ouf! On a presque fini!

Pour le bas de la tunique, vous pouvez opter pour un simple ourlet, mais je vous le déconseille: de nombreuses courbes rendent difficile un ourlet propre.

intrépide (16)intrépide (21)

Une fois encore, je vous conseille la pose d’une parmenture ou d’un biais rapporté (bien cranté et repassé).

IMG_7249

Quelques boutons plus tard, la tunique est prête à être portée…

IMG_7250

…et franchement, le résultat valait bien le temps et la concentration donnés!

 


2 réflexions sur “Tunique intrépide

  1. Je retiens ton conseil de parmenture pour l’ourlet du bas. Les manchettes j’en ai fait sur la blouse Meena j’ai bien aimé faire cette technique. Par contre les pattes de boutonnage et les boutonnières me font encore peur, je dois m’y mettre bientôt pour faire une patte de boutonnage. Une astuce, je mets des pressions pour éviter les boutonnières ! Dommage car j’aime beaucoup les boutons vintage !

  2. Je crois qu’on a tous au moins une fois posé des pressions pour éviter les boutonnières ! Lorsque la pièce le permet ( martingale ou ornements de poignets par exemple) on peut les réaliser en amont. Ça évite d’attendre que le vêtement soit monté et qu’on se rate à la fin… et je pense que c’est la qualité de ta machine qui te permet de passer cette étape plus ou moins sereinement. Les boutonnières automatiques sont plus qu’un gadget!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.