De l’art du troc et puces…

Régulièrement, il est nécessaire de faire du tri. Cela vide l’espace autant que l’esprit!

Chez les Citrouilles, on donne beaucoup, mais on aime bien aussi participer à des trocs et puces: autant pour l’atmosphère que pour la vente en elle-même.

A titre personnel, j’éprouve beaucoup de plaisir à organiser, préparer, placer et surtout échanger avec les gens!

Troc (3)

C’est pourquoi je me suis dit: pourquoi ne pas évoquer toutes ces petites « stratégies » (le mot est un peu trop militaire à mon goût, mais c’est le terme juste…) que l’on peut mettre en place pour écouler son stock?

Étape n°1: Le matériel pour présenter:

Un élément clé pour attirer le chaland, c’est la présentation! Voici quelques conseils utiles et faciles à mettre en œuvre:

1) Une jolie nappe sur la table!

En effet, les tables de troc, lorsqu’elles sont fournies par l’organisateur, sont au mieux blanches, toutes identiques. Une jolie nappe sépare votre table des voisins, permet de créer un contraste avec ce que vous vendez, attire l’œil, fait « propre ». Vous pouvez l’accorder avec la saison.

L’autre intérêt de la nappe c’est que vous pouvez y épingler des éléments de déco, y accrocher une cordelette de suspension. Elle cachera également les cartons et sacs que vous avez utilisés pour apporter tout votre stock.

IMG_5687

2) Des éléments de présentation en étages.

Une des erreurs que l’on commet souvent en troc, c’est de n’utiliser que l’espace plane de la table. On a alors tendance à entasser et l’œil des visiteurs ne parvient pas à déceler les « espaces ». Il est troublé par la quantité et finit par ne plus rien voir.

Une méthode simple est de poser quelques éléments de petit mobilier afin de créer des « étages » visuels: mini étagères, caisse, boîtes…

IMG_5310

troc et puces (3)

3) Des éléments de présentation qui mettent en valeur vos articles:

Vous pouvez détourner des éléments de leur usage premier:

Par exemple, ce cône transparent était autrefois une boîte de chocolats.

IMG_5311

Sinon, pourquoi ne pas créer de toutes pièces votre support?

Un petit coussin pour présenter des broches ou des bracelets?

Ou un présentoir à bonnets/ bavoirs?

présentoir bonnet (12)

D’ailleurs, voici un tuto tout simple!

Prenez un tissu rigide et créez un tube en forme de trapèze avec deux extrémités « ovales ».

présentoir bonnet

Cousez le tube endroit contre endroit.

présentoir bonnet (6)

Placez ensuite l’ovale le plus large à la base en le cousant endroit contre endroit.

 

Faites la même chose pour l’ovale du haut, en laissant une fente pour retourner et remplir.

présentoir bonnet (9)

Commencez par stabiliser votre présentoir en versant du riz au fond.

présentoir bonnet (1)

Puis garnissez de chutes de tissu avant de terminer de gonfler le présentoir avec de la ouatine.

présentoir bonnet (2)

présentoir bonnet (3)présentoir bonnet (4)présentoir bonnet (10)

Refermez la fente avec quelques points!

 

troc et puces (5)

4) Des espaces différents, clairement identifiés:

Souvent, le visiteur est à la recherche d’un type d’articles précis. Si tout est mélangé, il y a des chances pour qu’il jette un coup d’œil rapide puis passe sans s’arrêter.

Je conseille de rassembler les éléments qui vont ensemble dans des parties précises de votre stand:

Un espace « accessoires bébé », un autre « bijoux », un autre encore « écharpes, cols et snoods », etc.

IMG_5677IMG_5685

5) … et pourtant une impression d’unité!

De même que la nappe symbolise un espace de vente bien délimité, de la même manière, des éléments de présentation répétitifs rassurent et unifient le regard. Dans le cas de mes stands, j’utilise le thème de la « maison ». On retrouve cette forme dans les éléments de présentation, en grillage, en bois, en verre…

IMG_5308

A une autre période, j’avais fonctionné avec des caissettes en bois, une autre fois j’avais utilisé des paniers ou des bocaux en verre… à vous de choisir!

IMG_5309

6) Des produits nommés et étiquetés:

Le troc, c’est le lieu de toutes les négociations. C’est un jeu avec lequel on est à l’aise ou non. Perso, je ne suis pas très sûre de moi et totalement incapable de demander un rabais. Alors de l’autre côté de la table, c’est tout aussi gênant! Pour éviter ce genre de tensions, j’étiquette tout. Les gens sont moins tentés de négocier si le prix est affiché.

Nommer les objets vendus et les mettre en situation peut également s’avérer nécessaire!

IMG_5678

Le visiteur ne saura pas forcément que cet objet sur votre stand est un rouleau d’essuie-tout lavable, cet autre une attache tétine, cet autre encore une écharpe de portage. Nommer, rédiger une courte explication sur un carton, proposer une illustration en « réel » peut déclencher une vente.

L’autre option est que vous « portiez » un exemplaire de ce que vous vendez. Ainsi, le visiteur « voit » l’usage!

7) Utilisez l’espace au sol!

J’aime bien poser un ou deux tapis devant mon stand et utiliser l’espace juste devant (attention de ne pas bloquer l’approche, les visiteurs doivent pouvoir se pencher sur votre stand!).

IMG_5686

Vous pouvez poser une petite bibliothèque étroite, une vieille valise en carton pour le « vrac » (type « tout à 1 euro), une caisse à livres ou à revues…

IMG_5316

Étape n°2: Quel matériel avoir avec soi en troc?

1) Pour le confort:

Des vêtements en couches légères: en général, vous passez des courants d’air glaciaux du matin, lors de l’installation, à la fournaise des visiteurs lorsque la salle est fermée et filtrée. Un bon foulard, des gilets, un tee-shirt à manches courtes… des clés pour éviter le chaud/froid.

Des mouchoirs en papier!

Une thermos avec des gobelets (sympa de bavarder avec les gens qui tiennent les stands voisins en leur offrant un café!), une bouteille d’eau, des fruits secs, votre pique-nique, des fruits.

De quoi s’occuper les mains (tricot, crochet, livre, mots-croisés…).

Du doliprane! La migraine de fin de troc et puces est un classique (chaleur + bruit + alternance d’hyper activité et de temps creux…)

2) Pour parer à toute éventualité:

Des ciseaux, une mini trousse de couture, des crayons, du papier, du scotch, des épingles à nourrice. Un mini tournevis. Un mètre ruban.

3) Pour l’argent:

Prévoir de la monnaie, beaucoup de monnaie! Il est très fréquent qu’on vous propose un billet de 20 euros pour un objet à 1euro…

Vous pouvez passer à la banque quelques jours avant ou « casser » des billets au magasin de presse ou à la boulangerie. Évitez de faire de la monnaie dans les machines de la poste, elles ne sont pas faites pour ça et ce n’est pas très correct…

L’idéal en théorie, pour la monnaie, c’est cette boîte à cases et qui se ferme à clé. Mais vous devez vous balader avec à chaque passage aux toilettes… l’autre option si la honte ne vous étouffe pas, c’est la banane!

Pensez à prendre un petit carnet et un crayon: vous tiendrez vos comptes en temps réel et, parfois, une demande spécifique vous est faite que vous pourrez honorer par la suite.

4) Pour les contacts:

Lorsque des visiteurs « flashent » sur une pièce que j’ai réalisée, je leur donne toujours un petit flyer. Il s’agit dans mon cas d’une petite robe en papier origami sur laquelle est indiqué l’adresse du blog. En prévoir quelques uns d’avance!

Étape n°3: le portant

En troc, je vends les pièces portées par Croquette et Cacahouète, qui sont trop petites.

Un portant est donc vital mais il faut savoir quelques petites choses:

  • Vous devez prévenir lors de l’inscription et payer spécifiquement pour le portant
  • Votre portant doit être aussi lisible que votre stand!

Pour ce dernier aspect, pensez à créer des étiquettes qui séparent visuellement les tailles.

IMG_5312

Les cintres doivent être adaptés (une tunique 12 mois et une blouse 12 ans ne tiendront pas sur le même cintre, on ne présente pas un pantalon sur un cintre à chemise…) et assez nombreux.

 

Un détail qui n’en est pas un: entraînez-vous à monter votre portant car c’est idiot de perdre du temps lors de l’installation voire de renoncer parce que l’on a oublié le tournevis cruciforme (vous sentez le vécu, là…). Assurez-vous aussi qu’il rentre dans votre véhicule: certains portants difficilement démontables nécessitent un vaste espace.

Lors de votre préparation du troc, pensez à plier les vêtements repassés par ordre de taille. Vous gagnerez du temps lorsqu’il s’agira de les placer sur le portant.

troc et puces (4)

Étape n°3: les brouillons et le chargement scientifique de la voiture

1) Entraînez-vous à la maison pour trouver la présentation optimale de votre stand.

Cela peut paraître idiot, mais on pense toujours avoir plus d’espace qu’on en a en réalité. Appuyez-vous sur votre fiche d’inscription pour la longueur de la table. Ensuite, placez vos éléments comme en « vrai » et observez de loin. Est-ce lisible? Assez aéré? Cohérent?

Troc (2)Troc (1)

2) Chargez votre voiture la veille de manière « logique ».

Commencez à charger ce que vous placerez en dernier. Laissez accessible ce dont vous aurez besoin au départ. Dans mon cas, je place en premier dans le coffre:

Les sacs contenant les vêtements pliés proprement, qui iront sur le portant. Ils sont déjà sur cintres et classés par talle.

Et je place en dernier dans le coffre: mes éléments de présentation et ma nappe.

3) Soyez en avance le jour J afin de pouvoir vous garer au plus près de l’entrée.

Bon troc et puces!!!

 

 

 

 

 


2 réflexions sur “De l’art du troc et puces…

  1. Pour avoir fait deux marchés de Noël en décembre dernier, je partage ton avis sur la présentation par étages, la nappe aussi et surtout pour la mise en situation voir porter ça donne envie. J’avais mis un de mes snoods sur un des deux marchés et grâce à cette astuce (qui n’étais pas réfléchie comme tel) j’ai eu des commandes par la suite. Pour la monnaie j’avais carrément O.U.B.L.I.E et alors quelle galère !!! Heureusement que j’étais à côté de quelqu’une que je connaissais… D’accord avec toi pour la « répétition » moi j’étais tellement stressée de ne pas en avoir assez « de place ou de chose à vendre » que j’ai fait une répétition sur ma table grandeur nature. Pour le premier, j’ai eu plus de place donc au final c’était plus cool ; pour le deuxième j’étais tout étriquée sur mon stand (erreur à ne pas refaire !). Un grand merci pour le tuto du cône ça peut être utile et je retiens pour le portant tous tes conseils.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.