Petits prototypes en pagaille (et une allitération en prime…)

Avec le déménagement, j’ai été un peu freinée dans mes expérimentations couturesques… Lorsque vos coupons sont dans des cartons, que vos patrons sont inaccessibles, reste l’improvisation.

Le fond de l’air se rafraîchissant, j’avais besoin de petites pièces chaudes. J’ai donc utilisé les chutes encore à portée de main et réalisé des modèles avec des mélanges de patrons et des impros totales.

Protos (4)

Première expérimentation: le snood à partir de bande de jersey.

protos-1.jpg

Il me restait, en vrac, pas mal de jersey sous cette forme…

protos-15.jpg

J’ai coupé des bandes de 65cm sur 10cm.

Ces bandes ont ensuite été pliées en deux dans le sens de la longueur, envers contre envers.

Protos (6)

On surpique le pli à plat et on obtient ainsi un effet « volume ».

Protos (7)

Protos (10)

Ensuite, on coud les bandes les unes aux autres.

L’intérieur est réalisé avec un rectangle de polaire jaune.

Protos (3)

Pour le montage, je vous renvoie aux différents articles que j’ai déjà proposés à ce sujet (ICI par exemple).

La seule différence est le soin au moment d’épingler les petits côtés, afin que les bandes soient alignées et que le pli soit dans le bon sens.

Protos (2)

Pour le petit gilet, je suis parti de mes chutes de double gaze et de plumetis.

J’ai réutilisé le patron du gilet molletonné de France Duval Stalla présenté ICI. J’ai reporté les avants et le dos: l’extérieur et double gaze et la doublure en polaire.

Ensuite, j’ai repris le patron de ces deux pièces que j’ai raccourci et étréci à l’avant afin d’obtenir le « surgilet ». J’ai utilisé du plumetis et de la double gaze pour obtenir mes pièces.

On commence par réaliser le surgilet: on assemble l’extérieur en plumetis par la couture d’épaules. On fait de même avec la double gaze du dessous.

Protos (17)

On pose un passepoil (réalisé avec du biais Liberty) sur le bas du surgilet avant de coudre ensemble le dessus et le dessous par la ligne du bas. Attention à ce stade à laisser ouverts le col et les côtés.

Protos (11)Protos (12)

Ensuite, c’est un montage classique pour la grande partie du gilet.

Pour assembler le gilet et le surgilet, on pose le surgilet en sandwich entre le dos et les avants, endroit contre endroit. On pique le col, les avants dans lesquels on glisse les liens et les emmanchures.

Protos (14)Protos (13)

On retourne et on pique les côtés, endroit contre endroit, en laissant une petite ouverture dans la doublure.

On retourne sur l’envers, on coud le bas, on sort l’ouvrage par l’ouverture de la doublure, et c’est fini!

Protos (5)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s